contact us
Press Release

ISG Index™ : la forte activité stimule la croissance du marché du sourcing dans la zone EMEA

La valeur annuelle totale du marché combiné en EMEA progresse de 13% au second trimestre et au premier semestre

Le sourcing traditionnel domine la région, avec 340 contrats signés au premier semestre

Le segment as-a-service affiche une forte croissance dans la zone EMEA, même si elle est en-deça des performances constatées dans les autres régions

Une progression du nombre de contrats de sourcing traditionnel a stimulé la croissance du marché dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) au second trimestre, comme en attestent les conclusions de l’EMEA ISG Index™ du second trimestre 2017 publié par Information Services Group (ISG) (NASDAQ: III), société de recherche et de conseil spécialiste des nouvelles technologies.

L’EMEA ISG Index™, qui évalue les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros (ACV), montre que la valeur annuelle totale pour le marché (du sourcing traditionnel et as-a-service) dans la région EMEA a atteint 2,8 milliards d’euros au second trimestre, soit une progression de 13%. Le sourcing traditionnel progresse de 5%, à 2 milliards d’euros, sous l’effet de 188 contrats signés pendant cette période, la seconde plus active pour un trimestre. La valeur annuelle totale pour le segment as-a-service (Infrastructure-as-a-Service et Software-as-a-Service) est en hausse de 40%, même si la région reste plus dépendante du sourcing traditionnel que d’autres régions du monde.

Pendant le premier semestre, la valeur annuelle totale pour le marché combiné se chiffre à 6,3 milliards d’euros, en hausse de 13% en glissement annuel. Le nombre de contrats signés dans la période est de 340, le second meilleur résultat jamais vu pour la région. La valeur annuelle totale pour le marché du sourcing traditionnel est en hausse de 5%, alors que celle pour le marché as-a-service augmente de 48% pour la période, sous l’effet d’une progression de 80% des contrats IaaS. Les contrats as-a-service représentent désormais près de 30% des dépenses de sourcing de la région.

La croissance du marché au premier semestre dans la région EMEA s’explique par un très fort premier trimestre avec la conclusion de six méga contrats (d’une valeur annuelle d’au moins 80 millions d’euros). Un seul méga contrat signé au second trimestre a, par contre, fait baisser la valeur annuelle totale pour la région au second trimestre de 22% en séquence.

La valeur annuelle totale pour le marché combiné se chiffre à 7,5 milliards d’euros ce trimestre, en hausse de 9% par rapport à l’année précédente, mais en recul de 11% par rapport au niveau record atteint au premier trimestre 2017. Durant ce trimestre, la valeur annuelle totale pour le segment as-a-service a progressé de 32%, pour dépasser la barre des 3 milliards d’euros, alors que la valeur annuelle totale pour le sourcing traditionnel est en baisse de 3%, à 4,4 milliards d’euros.

Etat du marché dans les différents pays

Si l’on examine le marché du sourcing traditionnel par pays, le Royaume-Uni voit ses valeurs du trimestre revenir aux normes récentes suite au résultat record du premier trimestre. Les 51 contrats signés au second trimestre ont généré 630 millions d’euros, en baisse de 56% en séquence, et 6% en glissement annuel. Un seul méga contrat a été signé au Royaume-Uni au second trimestre alors que quatre contrats signés au premier trimestre avaient nettement fait progresser les valeurs. Au premier semestre, la valeur des contrats signés représente plus de 2 milliards d’euros, la meilleure performance réalisée au Royaume-Uni en cinq ans. L’activité fut solide également avec 106 contrats signés dans la période, en hausse de 8% en glissement annuel.

Suite à un bon démarrage de 2017, la région DACH a vu la valeur annuelle totale au second trimestre chuter de 23% en séquence et de 18% en glissement annuel. Le nombre de contrats passés a diminué également. Cette piètre performance a tiré les résultats semestriels vers le bas pour la région DACH. La valeur annuelle totale au premier semestre 2017 dépasse légèrement la barre de 1 milliard d’euros, en baisse de 5% en glissement annuel, tandis que le nombre de contrats signés est en recul de 14% pour la période.

La valeur annuelle totale et l’activité du sourcing ont rebondi nettement en France au second trimestre, après un début d’année particulièrement faible. La France enregistre sa plus forte performance trimestrielle en trois ans avec une valeur annuelle totale de 320 millions d’euros, en hausse de 255% en séquence et de 129% en glissement annuel. Les 24 contrats signés dépassent de loin le nombre de contrats conclus le trimestre précédent et font plus du double en glissement annuel. La forte performance du second trimestre tire les chiffres semestriels de la France vers le haut ; la valeur annuelle totale pour le semestre est 48% supérieure à celle de la même période l’année passée, avec une progression de 27% pour le nombre de contrats signés.

Décomposition par secteurs

Par secteur, la situation est mitigée. Le plus grand secteur vertical de la région, celui des services financiers, est en hausse de 31% au premier semestre comparé à la même période de 2016. Les deux segments du sourcing traditionnel et as-a-service connaissent une dynamique solide. La valeur annuelle du sourcing traditionnel est en progression de 27% en glissement annuel, alors que le segment as-a-service poursuit sa trajectoire de forte croissance, et représente désormais 18% du marché total des services financiers.

Le secteur de l’énergie affiche de bonnes performances également. La valeur annuelle totale au premier semestre est en progression de 44% en glissement annuel tandis que celle du segment as-a-service représente 11% du secteur au total.

A titre de comparaison, la valeur annuelle totale du secteur de la fabrication industrielle a chuté de 26% au premier semestre 2017. La forte croissance du segment as-a-service, en hausse de 45%, n’a pas été suffisante pour compenser le recul de la valeur annuelle du sourcing traditionnel.

Prévisions

Lyonel Roüast, President ISG SEMEA, déclare : « Le sourcing traditionnel conserve la part du lion des contrats signés dans la région EMEA mais le segment as-a-service affiche aussi une croissance soutenue, même si elle reste en-deça des niveaux de performance des régions Amérique et Asie Pacifique. Nous sommes optimistes quant à la suite de 2017, avec un second semestre robuste pour la région EMEA, et des dépenses de sourcing traditionnel en croissance d’environ 5% pour l’année, tandis que les dépenses du segment as-a-service devraient rester relativement inchangées. »

– FIN –

A propos du rapport ISG Index™

Aujourd’hui à son 59e trimestre consécutif, l’ISG Index™ fournit une revue trimestrielle des dernières données et tendances de l'industrie du sourcing, à l’attention des clients, des fournisseurs de services, des analystes et des médias. Depuis près de 15 ans, c’est une référence pour la veille du marché concernant les structures et les conditions des transactions d’externalisation, l'adoption par l'industrie, la prévalence géographique et la performance des fournisseurs de services.

ISG a présenté l’ISG Index™ de la zone EMEA pour le 2nd trimestre 2017 aux médias et aux analystes lors d’une audioconférence organisée le lundi 17 juillet 2017.

A propos d’ISG

ISG (Information Services Group) (NASDAQ : III) est un leader mondial de l’analyse des technologies et du conseil. Plus de 700 entreprises font confiance à ISG, dont 75 des 100 plus grandes entreprises mondiales. ISG conseille les organisations des secteurs privé et public, ainsi que les fournisseurs de service qui visent l'excellence opérationnelle et une croissance rapide. La société se spécialise dans la transformation digitale, y compris l’automation, le cloud et le data analytics ; le conseil en sourcing ; la gestion de la gouvernance et des risques ; le conseil en télécommunications ; la stratégie technologique et la conception des opérations ; la gestion du changement ; l’analyse des marchés et l’étude des évolutions technologiques.  Fondée en 2006 et basée à Stamford dans l'état du Connecticut, ISG compte plus de 1300 employés, présents dans plus de 20 pays. Il s’agit d’une équipe globale reconnue pour son esprit innovateur, son influence et sa connaissance du marché, son expertise technologique, sa recherche internationale et ses capacités d’analyse basées sur la source de données la plus importante de l'industrie.

Pour plus d’informations consultez le site : www.isg-one.com  | www.isg-one.fr

Twitter: https://twitter.com/ISG_News

LinkedIn: http://www.linkedin.com/company/information-services-group